Actualités

Mise en place de l'observatoire d’analyse et d’appui au dialogue social et à la négociation

 
 
Mise en place de l'observatoire  d’analyse et d’appui au dialogue social et à la négociation

Un observatoire d’analyse et d’appui au dialogue social et à la négociation est mis en place au niveau de chaque département afin de favoriser et encourager le développement du dialogue social et la négociation collective dans les entreprises de moins de 50 salariés.

L’ordonnance n°2017-1385 du 22 septembre 2017 relative au renforcement de la négociation collective a créé un observatoire d’analyse et d’appui au dialogue social et à la négociation au niveau départemental (articles L.2234-4 à L.2234-7 du Code du travail modifiés par l’ordonnance n°2017-1718 du 20 décembre 2017).

Cette instance a vocation à favoriser et encourager le développement du dialogue social et la négociation collective dans les entreprises de moins de 50 salariés implantées dans le département.

L’observatoire départemental exerce les missions suivantes :
 Il établit un bilan annuel du dialogue social dans le département pour les entreprises de moins de 50 salariés ;
 Il peut être saisi par toute organisation syndicale de salariés ou par toute organisation professionnelle d’employeurs de difficultés rencontrées dans le cadre d’une négociation collective ;
 Il apporte son concours et son expertise juridique aux entreprises de son ressort dans le domaine du droit social.

Cet observatoire a un caractère tripartite puisqu’il réunit des membres, salariés et employeurs ayant leur activité dans le département, désignés par les organisations syndicales de salariés représentatives au niveau interprofessionnel et du département et par les organisations professionnelles d'employeurs représentatives au niveau départemental interprofessionnel et multiprofessionne ainsi que des représentants de l'UD DIRECCTEdirection régionale des entreprises de la concurrence de la consommation du travail et de l'emploi*.

La présidence de l’observatoire est exercée successivement par un représentant d’une organisation syndicale de salariés et par un représentant d’une organisation professionnelle d’employeurs.

*http://nouvelle-aquitaine.direccte.gouv.fr/Vienne