Actualités

Influenza Aviaire Hautement Pathogène H5N8 : passage en risque élevé sur la métropole

 
Influenza Aviaire Hautement Pathogène H5N8 :  passage en risque élevé sur la métropole

A la suite de la découverte de plusieurs foyers d'influenza aviaire hautement pathogène H5N8 dans des élevages du Sud-Ouest et de cas dans la faune sauvage dans le Pas-de-Calais et la Haute-Savoie, le ministère de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt a décidé de relever le niveau de risque vis-à-vis de la maladie au niveau "élevé" sur l’ensemble du territoire national.

Cette  élévation  du  niveau  de  risque  conduit  à  mettre en place des mesures de prévention renforcées sur l'ensemble du territoire national, à savoir :

  • l’obligation de confinement ou de pose de filets permettant d'empêcher tout contact avec  les  oiseaux  sauvages  pour  tous  les  élevages  commerciaux  de  volailles  (sauf dérogation  accordée  par  le  préfet  )  et  toutes  les  basses-cours  (sans  dérogation possible);
  • l’interdiction de tout rassemblement de volailles vivantes, et en particulier des marchés de volailles vivantes. Les rassemblements peuvent avoir lieu sous dérogation accordée par le préfet, si notamment des dispositions sont mises en œuvre pour éviter tout risque de  contamination  par  les  oiseaux  sauvages  d’eau  (oiseaux  de  la  faune  sauvage susceptibles  d’être infectés  par  l’influenza  aviaire)  et  entre  volailles  issues  de  différents élevages ;
  • l’interdiction de lâchers de gibiers à plume sur tout le territoire national. Les lâchers de faisans  et  de  perdrix  peuvent  être,  eux,  autorisés  sous  dérogation  accordée  par  le préfet, tout comme l'utilisation des appelants.

Les  demandes  de  dérogation  devront  être  adressées  à  la  Direction  Départementale  de  la Protection des Populations (DDPPDirection départementale de la protection des populations) de la Vienne - 20 rue de la Providence -BP 10374 -86009 Poitiers cedex.

Par  ailleurs,  il  est  rappelé  l'importance  du  respect  des  mesures  de  biosécurité  strictes  dans toutes les exploitations de volailles et par toutes les personnes susceptibles de rentrer dans ces élevages.

Les mesures de surveillance suivantes sont toujours d'application et concernent :

  • les  oiseaux  et  volailles  détenus  en  basses-cours,  élevages  commerciaux  et  élevages d’agrément,  par  la  mise  en  œuvre  d'une  surveillance  quotidienne  visant  à  déceler l'apparition  de  symptômes  de  maladie  ou  comportement  anormal  et  inexpliqué,  qui doivent être déclarés sans délai à un vétérinaire ;
  • les  oiseaux  sauvages  trouvés  morts,  malades,  recueillis  en  centre  de  soin,  tirés  ou capturés, par leur déclaration à l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFSOffice national de la chasse et de la faune sauvage) ; cette surveillance doit permettre la détection précoce de l'influenza aviaire hautement pathogène chez les oiseaux sauvages.

La vigilance de chacun est appelée pour signaler toute mortalité sur des oiseaux sauvages.

La  gestion  de  ce  nouvel  épisode  d’influenza  aviaire  dépend  de  la  mobilisation  et l’engagement de tous les acteurs du secteur.

En savoir plus

Une rubrique, sur ce site, est dédiée à l’information des éleveurs et détenteurs de volailles, des vétérinaires, des opérateurs commerciaux, des abattoirs et du public. Elle est régulièrement actualisée.